You are browsing the archive for Conférences.

Projecte MAC

juin 1, 2015 in Catalunya, Conférences, Rencontres

Université de VIC avril 2015

“MILLORA DE L’APRENENTATGE DEL CÀLCUL MENTAL A LES ETAPES D’EDUCACIÓ INFANTIL I PRIMÀRIA”

AMÉLIORER L’APPRENTISSAGE du CALCUL MENTAL à l’école maternelle et primaire

Présentation Isabel Sellas, professeure de mathématiques à l’université de VIC.

Présentation, état des lieux des apprentissages.

Comment faire ?

Méthodologie

La présentation de la conférence

Télécharger (PDF, 944KB)

Table ronde

avril 28, 2015 in Conférences, France, Rencontres

Thème proposé : dans la pratique pédagogique, quel équilibre entre les manuels, la manipulation, l’enseignement frontal, le tâtonnement expérimental… ? avec l’intervention de Rémy Brault sur la méthode naturelle (pédagogie Freinet) en maths.

Seconde partie : Intervention de Rémy Brault, la méthode naturelle en math.

Enquête pisa

avril 10, 2015 in Conférences, Finlande, Vidéos

Intervention d’un membre du FIER (Finnish Institute fo Educational Research ), Jouni Vettenranta, à propos de l’enquête PISA.

Presentation and analysis of the inquiries Pisa of Finland by Jouni Vettenranta (senior researcher in Finnish Institute for Educational Research). We got the introduction about the Finnish Pisa results and the background of Finlands great sucsess in the test (PISA = Programme for Intenatioal Student Assessment).

A book in English: THE FINNISH SUCCESS IN PISA – AND REASON BEHIND IT (PISA 2003)

SLIDE SHOW

Intervention de Raimo Vuorinen du Laboratoire de recherche inter-universités. Mise en évidence de l’acquisition des compétences dans l’employabilité et la citoyenneté future.

Presentation about the Finnish career educaton by Raimo Vuorinen: how to work with the future career opportunities with the students at every level in school. (Comparative Assessment of Educational Outcomes, Cultures and Systems (COMPASS))

Télécharger (PDF, 2.4MB)

La numération décimale de position au cycle 2

mars 6, 2015 in Conférences, France

Enseigner la numération décimale de position au cycle 2

En association entre notre projet COMENIUS et un stage de Formation Continue  intitulé  “Mathématiques en cycle 2”, une conférence de Frédéric Tempier: “Enseigner la numération décimale de position au cycle 2” à l’ESPE d’Aurillac (École supérieure du professorat et de l’éducation) .

Partant d’un constat de difficultés chez les élèves français à prendre en compte un aspect essentiel de notre système de numération écrit, l’aspect décimal, ainsi que d’un manque de propositions à ce sujet dans les manuels courants , Frédéric Tempier propose un scénario global permettant de travailler les principes de notre numération écrite (position et décimalité) ainsi que des activités pour le mettre en œuvre dans la classe.

Il analyse tout d’abord les deux aspects de la numération. Il détaille ensuite les difficultés des élèves pour enfin proposer un scénario global de travail de remédiation.

Voir l’ensemble du travail de Frédéric Tempier: Enseigner la numération décimale

C’est l’occasion pour les enseignants des différents pays partenaires d’évoquer l’importance de la langue dans la numération: le soixante-dix, le quatre-vingts et le quatre-vingt-dix français étant comparés aux septante, octante et nonante belge, ou bien au sexanta, vuitanta, nonanta catalans ainsi qu’au au zeventig, tachtig et negentig néerlandais ou bien aux règles de numération en finnois qui sont beaucoup plus “transparentes” pour les élèves que dans bien des autres langues (notamment par rapport à la numération de position):

Règles de numération en finnois

  • Les nombres de zéro à dix sont rendus par des mots spécifiques : nolla [0], yksi [1], kaksi [2], kolme [3], neljä [4], viisi [5], kuusi [6], seitsemän [7], kahdeksan [8], yhdeksän [9] et kymmenen [10].
  • De onze à dix-neuf, les nombres sont formés à partir des chiffres de un à neuf auxquels on ajoute le suffixe -toista qui représente la dizaine : yksitoista [11], kaksitoista [12], kolmetoista [13], neljätoista [14], viisitoista [15], kuusitoista [16], seitsemäntoista [17], kahdeksantoista [18] et yhdeksäntoista [19].
  • Les dizaines se forment en ajoutant le suffixe -kymmentä (cas partitif de kymmenen, dix) au chiffre multiplicateur correspondant, à l’exception de dix : kymmenen [10], kaksikymmentä [20], kolmekymmentä [30], neljäkymmentä [40], viisikymmentä [50], kuusikymmentä [60], seitsemänkymmentä [70], kahdeksankymmentä [80] et yhdeksänkymmentä [90]. Lorsque composés avec un chiffre, les nombres de vingt et un à quatre-vingt-dix-neuf sont formés par la dizaine suivie par le chiffre sans espace (ex : kaksikymmentäviisi [25]).
  • Cent (sata, et sataa au pluriel) et mille (tuhat, dont le pluriel est tuhatta) ne sont pas séparés des autres nombres par un espace (ex : satakaksikymmentäyksi [121], tuhatkaksisataayhdeksäntoista [1 219]). En fait, les nombres s’écrivent sans espace, ce qui donne vite lieu à des mots très longs.

In association between our Comenius project and a Continuing Education course entitled cycle in Mathematics 2″, a conference Frédéric Tempier: “Teaching the decimal position count at cycle 2” in the ESPE Aurillac (Graduate School of the teaching staff and education).

Starting from a finding of difficulties for French students to consider an essential aspect of our written number system, the decimal part, as well as a lack of proposals on this subject in the current textbooks, Frederic Tempier offers global scenario for working principles of our written counts (position and décimalité) as well as activities to implement in the classroom.

He first analyzes the two aspects of the counting.

It then he details the difficulties of students to finally propose a global scenario of remedial work.

See all the work of Frederick Tempier: Enseigner la numération décimale

This is an opportunity for teachers from different partner countries to discuss about the importance of language in the counting: the French “soixante-dix, quatre-vingts and quatre-vingt-dix” are compared to the belgian septante, octante and nonante”, or to the  catalans “sexanta, vuitanta, nonanta” and to the Dutch zeventig, tachtig et negentig  or the  Finnish rules for counting that are much more transparent” for students that in many other languages (notably relative to the position numbering):

Counting rules in Finnish:

  • The numbers from zero to ten are provided by specific words: nolla [0], yksi [1], kaksi [2], kolme [3], neljä [4], viisi [5], kuusi [6], seitsemän [7], kahdeksan [8], yhdeksän [9] et kymmenen [10].
  • From eleven to nineteen, the numbers are formed by the digits from one to nine which is added the suffix -toista representing ten: yksitoista [11], kaksitoista [12], kolmetoista [13], neljätoista [14], viisitoista [15], kuusitoista [16], seitsemäntoista [17], kahdeksantoista [18] et yhdeksäntoista [19].
  • The tens are formed by adding the suffix -kymmentä (partitive case of kymmenen, ten) to the multiplier digit, except for ten: kymmenen [10], kaksikymmentä [20], kolmekymmentä [30], neljäkymmentä [40], viisikymmentä [50], kuusikymmentä [60], seitsemänkymmentä [70], kahdeksankymmentä [80] et yhdeksänkymmentä [90]. When composed with a digit, numbers from twenty-one to ninety-nine are formed by the ten followed by the digit without spaces (ex : kaksikymmentäviisi [25]).
  • One hundred (sata, et sataa au pluriel) et One thousand (tuhat, dont le pluriel est tuhatta) are not separated from other numbers by a space (ex : satakaksikymmentäyksi [121], tuhatkaksisataayhdeksäntoista [1 219]). In fact, numbers are written without spaces, which quickly gives very long words.

Conférences université de Jyvaskyla : sharing feedback

février 25, 2015 in Conférences, Finlande

Deux « mini conférences » au programme :

Qu’est-ce que le Peer Group Mentoring ? et L’étude TIMSS

Télécharger (PDF, 198KB)


 

Télécharger (PDF, 294KB)